vendredi 14 décembre 2007

Interview Pascal Lechevallier, TF1 Vision

Pascal Lechevallier revient pour Splarte sur l'activité et l'actualité VOD du groupe TF1, à travers TF1 Vision


video

6 commentaires:

aspagonz a dit…

super pour l'interview, c'est bien d'avoir un blog actif sur le marché de la vod.

c'est juste dommage de ne pas avoir pu donner des chiffres plus précis sur le nombre de téléchargement de heroes 2 sur tf1 vision. est-ce que cela est vraiment un succès ? ou le piratage à toujours le dessus ?

c'est a suivre de près. et il sera interressant de voir si tf1 vision se relance dans une meme aventure sur des autres series....

Anonyme a dit…

Cool l'interview...mais ca aurait été aussi sympa que TF1 s'explique sur son recours contre youtube ou dailymotion. 100 millions de patates, ils ont pas un peu perdu la boule chez bouygues?

quentinoz a dit…

bonjour, pourquoi les autres acteurs de la vod comme canalplay ne font pas la meme chose sur desperate par exemple ? m6video avec Prison break ? avez vous une réponse splarte ?

VodMaster a dit…

Je peux pas parler pour Splarte mais en revanche je m'y connais un peu sur le biz de la vod. TF1 fait ca pour Heroes car ils ont payé les droits vod et que les studios ricains les y autorisent. En revanche, pour M6 et Canal, ils n'ont pas les droits vod de leurs séries...a part pour Canal de Deseperate ...mais avec un laps de temps + important...bref, pour avoir de la vod en différé immédiat faut raquer un max...

Anonyme a dit…

pour info, canal+ vient de lancer son offre de catch-up. c'est juste reserve aux abonnés pour le moment mais l'interface est pas mal, tout comme le contenu. il n'y a pas encore tout mais bon ... ca va venir.

concernant tf1, rien a date ou quoi ? comment pascal ose dire qu'ils font de la catchup depuis longtemps. le site tf1 video n'est pas clair du tout et il propose que 4, voir 5 contenus !!!!

bref, canal+ c'est pas mal..

DarkVOD a dit…

Tout a fait d'accord...TF1, ils sont à la rue en matière de catch up...et Canal, Arte et FTV ont déjà pris de l'avance sur eux